« Tout ce qui a ne serait-ce que le moindre rapport avec la culture est soupçonné et mis en question, jusqu’au moment où on l’éteint. Les éteigneurs sont à l’œuvre… »

THOMAS BERNHARD- Extinction

Excellente question Madame Bernard !

Est-ce ce funeste présage du grand Thomas Bernhard auquel pense le Directeur de la MC2 de Grenoble lorsqu’il s’inquiète dans le Dauphiné Libéré du 5 Mai  de la baisse inédite et historique de la contribution de la ville de Grenoble  de 106 000€ ? Cette baisse  sans doute suivie d’une autre en 2017  sensiblement équivalente…et qui entraine celle de la contribution de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui a saisi l’aubaine, pour un montant de 30 000€…elle sonne assurément comme l’œuvre « d’éteigneurs » qui passent… il faut ouvrir les yeux, ce qui est en train de se jouer est une étape supplémentaire dans le défaire, le détruire et le déconstruire municipal en matière de culture…

La décision de la ville est grave, car elle concerne la tutelle qui avec l’Etat a fondé la maison de la culture de Grenoble, il y a bientôt 50 ans. Elle intervient après la suppression de la subvention des musiciens du Louvre-Grenoble en 2015 pour un montant de plus de 400 000€…

Deux semaines après avoir déclaré dans un hebdomadaire culturel local, « le Petit Bulletin » : « sur la MC2, j’ai un petit souhait que je partage avec le Directeur : que ce bijou qui est pile au centre de la ville soit plus utilisé et plus ouvert. Il y a une très belle activité le soir, mais c’est un peu triste de le voir fermé toute la journée », l’Adjointe aux cultures de la ville de Grenoble conclut son explication sur la baisse de la contribution de la ville par cette phrase sans appel : « Tout le monde se serre la ceinture, et il ne faudrait pas le demander à la MC2 ? »

On ne saurait mieux exprimer ce populisme qui vient, et qui oppose, même lorsqu’on parle de culture, de lieux de transmission, d’échange et de partage d’émotions, les plus petits, ceux qui souffrent vraiment aux grands, repus et insensibles à ces souffrances… Ce populisme qui  veut pour l’exemple qu’on abatte aussi « ces grands chênes » à l’ombre desquels il est décidément bien difficile de grandir ; sans jamais dire le rôle essentiel joué par la MC2 à Grenoble…

Et c’est là ; madame l’Adjointe aux Cultures que vous avez la possibilité d’expliquer avec force pourquoi il faut préserver la MC2 ! Ces arguments, je ne les invente pas, ils figurent dans le dossier de notre dernier conseil d’Administration du 3 Mai qui dura 7 heures, durant lesquels jamais vous n’avez été en capacité de donner aux membres de l’instance que vous présidez , une autre explication que celle qu’aurait pu donner Miss Thatcher en son temps « There is no Alternative », il n’y a pas d’autre solution…triste conformisme.

Tout faire pour que la MC2 ne se serre pas la ceinture ! Parce que la MC2 c’est  58 salariés de l’Etablissement Public, 30 Femmes 28 Hommes, c’est  225 intermittents du spectacle ! soit 23 équivalent  temps plein, 41 961 Heures travaillées, 5464 journées travaillées dont la plupart concernent des techniciens qui ont besoin  de ces heures pour vivre de leur statut. Sur une année la MC2 c’est 2035 feuilles de paie d’intermittents du spectacle, toutes complexes et différentes, gérées par une seule personne…c’est aussi une vingtaine d’emplois en CDD de contrôleurs de salle, de remplacement … bref, c’est de l’emploi culturel, artistique et technique dans un pays qui manque singulièrement de lien, d’élan collectif autour de valeurs et de combats communs.

La MC2 c’est un cœur qui bat au sein de notre métropole et de notre région, avec 34 créations, 77 titres accueillis pour 261 représentations… c’est  plus de 100 000 spectateurs par an, une  grande scène Nationale de France. C’est une maison qui a vu s’ajouter la musique à son offre culturelle, avec un, sinon le plus bel auditorium en Europe, dixit Pierre Boulez…C’est aussi une maison qui, n’en déplaise, est redevenue un élément essentiel de l’ADN de notre ville…C’est un supplément d’âme dans un monde qui en a bien besoin. C’est un endroit où l’on peut rencontrer le rêve, la poésie, où l’on peut être surpris, choqué, bouleversé…

Pour ces raisons déjà, et pour celles que vous n’évoquez jamais : l’émotion, le plaisir du partage, de la transmission, vous devez expliquer pourquoi non seulement la MC2, mais plus largement la culture à Grenoble n’a pas à « se serrer la ceinture ». Après tout qui mieux que vous peut dire que la Culture est peut-être le but ultime de nos politiques ? Or depuis deux ans, vous appliquez une politique contraire qui enferme notre ville et notre métropole un peu plus dans un « provincialisme » qui est le poison qui nous guette…celui qui réjouit en dehors de Grenoble, et qui inquiète celles et ceux pour qui l’ouverture au monde n’est pas qu’une formule…

Vous avez, madame l’Adjointe aux cultures, cru devoir  y revenir le lendemain en expliquant encore une fois que la situation était due « à ceux d’avant… »,que la MC2 était fragile financièrement… et c’est donc une médecine digne de Molière que vous appliqueriez sur un malade déjà faible avec un seul remède à votre esprit : la saignée !

Il est vrai que nous n’attendons ni prose, ni vers de votre part ; mais pour une fois, après votre excellente question, nous aimerions  que vous fassiez l’effort d’une véritable réponse… sinon vous entendrez « le farouche bruit » des « chênes qu’on abat pour le bûcher… »

Et si cela vous parait accessoire, ce que je n’ose imaginer un instant, pensez au rôle qui est aujourd’hui le vôtre comme le fait Peter Brook lorsqu’il évoque l’Art comme « la fulgurance d’un instant, une lueur capable de s’installer dans la fragilité pour ne pas succomber au conformisme, de ne pas se conformer aux louanges pour surprendre encore le spectateur… » Surprenez-nous madame, refusez cette fatalité qui semble peser sur vos épaules et enchantez nous !

Partager :

Élections régionales 2015

« Je décide de ne pas me présenter au mandat de Conseiller Régional »   Les élections régionales auront lieu au mois de Décembre. Ces élections sont importantes car elles sont marquées par la nouvelle organisation des régions. Pour la région Rhône-Alpes, l’union avec la région Auvergne est une belle opportunité et une chance de continuer le […]

Le choix de Grenoble

  Madame, Monsieur, Le second tour des élections municipales est crucial pour notre ville. Il concerne votre vie quotidienne comme l’avenir de Grenoble. Face au Front national qui ne porte aucun projet, face à une droite décrédibilisée et qui n’a aucune chance de l’emporter, il reste deux listes qui portent deux visions très différentes de […]

Aimer Grenoble pour vous, sur le web

Venez nous rendre visite sur le web Aimer Grenoble (jeromesafar2014.fr) Facebook: facebook.com/AimerGrenoble Twitter: twitter.com/AimerGrenoble Partager :Tweet

Réaction en Conseil municipal suite à la diffusion du reportage d’Envoyé Spécial sur la Villeneuve

Retrouvez ma déclaration en Conseil municipal le 30 septembre 2013 en cliquant ici.   Pour signer la pétition adressée à Rémy Pflimlin, PDG de France 2, cliquez ici. Partager :Tweet

Municipales Grenoble 2014 – Déclaration de candidature à l’investiture du Parti Socialiste

Devant les militants socialistes grenoblois rassemblés ce soir, Michel DESTOT a annoncé qu’il ne briguerait pas de quatrième mandat à l’occasion des prochaines élections municipales. Fort de son soutien, j’ai décidé d’être candidat à l’investiture du Parti Socialiste pour les élections municipales de Grenoble en 2014, pour poursuivre notre engagement au service des Grenoblois. Retrouvez mon […]

Commémoration des 40 ans du coup d’Etat militaire au Chili et de la mort du Président Allende

C’est avec émotion que j’ai participé hier soir à la cérémonie commémorative des 40 ans du Coup d’Etat militaire au Chili et de la mort du Président Allende. En présence de Jorge Arrate, Ancien Ministre de Salvador Allende et de nombreux représentants de la communauté chilienne grenoblois, nous nous sommes souvenus ensemble de la terreur […]